Merci aux étudiantes et étudiants en Soins dentaires (niveaux I et II) pour l’énergie et les beaux sourires lors de la journée « Belles dents pour le printemps ».

C’est le 5 avril dernier, sous la supervision d’hygiénistes dentaires autorisées, que les étudiantes et étudiants ont donné des soins préventifs et éducatifs gratuitement aux enfants âgés entre 3 et 12 ans de la communauté.

Merci belles dents pour le printemps. Un groupe 11 étudiants en hygiène dentaires posent pour la caméra.

Publié le: 16 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale, Voix de La Cité | Commentaires fermés

Ottawa, le mardi 15 avril 2014 – C’est avec grande fierté et satisfaction que La Cité, le collège d’arts appliqués et de technologie, a pris connaissance des résultats des indicateurs de rendement des 24 collèges de la province pour l’année 2014, ce mardi 15 avril. 

Ces résultats, publiés par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario, indiquent que comparativement à l’an dernier, La Cité a augmenté de façon significative son classement dans quatre des cinq indicateurs de rendement. 

« Pour l’année 2014, nous nous étions fixés comme objectif d’accroître nos résultats aux indicateurs de rendement de la province. Les importantes hausses que l’on observe pour La Cité dans différentes catégories viennent récompenser les efforts déployés en ce sens au cours de la dernière année, efforts qui visent sans cesse à faire en sorte que La Cité soit le Collège de la réussite, le Collège de toutes les réussites », souligne la présidente, madame Lise Bourgeois. 

« Si nous avons réussi à nous démarquer ainsi, c’est en grande partie grâce à la collaboration et au travail d’équipe. En effet, tant les professeurs, le personnel de soutien que le personnel administratif ont tout mis en œuvre afin que l’expérience et la formation offertes à nos étudiants soient des plus enrichissantes », a ajouté Mme Bourgeois. 

Notons que La Cité est passée du 4e au 2e rang parmi les 24 collèges d’arts appliqués et de technologie de l’Ontario pour la satisfaction de ses étudiants, avec un taux de 84,6 %. Ce résultat, le meilleur depuis les trois dernières années, signifie une hausse de 1,3 point par rapport à l’an dernier et place le Collège à 8,3 points au-dessus de la moyenne provinciale de 76,3 %. Quatre questions clés sont spécifiques à ce taux. Voici comment La Cité classée : 

  • 1ère pour la pertinence des programmes d’études (LC – 92,9 %; Ont. – 87,2 %)
  • 2e  pour la qualité des expériences d’apprentissage (LC – 86,4 %; Ont. – 80 %)
  • 3e  pour la qualité des ressources physiques (LC – 81,5 %; Ont. – 73,8 %)
  • 2e  pour la qualité générale des services (LC – 77,4 %; Ont. – 64,2 %)

 Une autre hausse significative s’observe au chapitre du taux de satisfaction des diplômés. Grâce à un taux de 84,5 %, La Cité occupe le 2e rang de tous les collèges d’arts appliqués et de technologie de la province.

Enfin, La Cité a enregistré des hausses en ce qui concerne le taux de satisfaction des employeurs envers les diplômés avec un résultat de 93,4 %, de même que pour le taux d’emploi des diplômés, avec un résultat de 86,3 %. Ces dernières données se situent encore une fois au-delà de la moyenne provinciale.

 Logo

À titre d’établissement phare de l’enseignement collégial de langue française en Ontario, La Cité place la réussite de l’étudiant au premier plan, en lui offrant des installations à la fine pointe de la technologie et un milieu d’apprentissage axé sur des pratiques expérientielles modernes et tournées vers l’avenir. Les diplômés du Collège sont reconnus comme étant compétents, engagés et créatifs, capables de contribuer au développement économique, social et culturel partout en Ontario, au Canada et ailleurs.

 

- 30 -

 

 

 

Pour renseignements :

Mona Fortier, MBA
Directrice principale des communications et du développement des marchés
La Cité, le collège d’arts appliqués et de technologie
Téléphone : 613 742-2483, poste 2381
Cellulaire : 613 818-9899
mforti@­­­lacitec.on.ca
Twitter : CollegeLaCite
www.collegelacite.ca

Publié le: 15 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale, Nouvelle | Commentaires fermés

Tu es âgé(e) entre 18 et 35 ans? Tu es originaire du nord-est de l’Ontario? Votre communauté aimerait mieux vous connaitre.

Place aux jeunes aimerait invité les étudiants ainsi que les anciens de La Cité et originaire de la région de Hearst, Kapuskasing, Cochrane et Iroquois Falls à s’inscrire dans leur banque de données. Un iPad sera tiré entre tous les participants inscrits d’ici le 6 juin 2014.

N’hésitez pas à partager dans vos réseaux!

https://www.surveymonkey.com/s/CHF6RDX (Lire la suite…)

Publié le: 15 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale, Nouvelle | Commentaires fermés

C’est ce vendredi 11 avril, au restaurant Buffet des continents, qu’aura lieu le Gala sportif 2014, une soirée de reconnaissance pour tous les étudiants‑athlètes, entraîneurs et administrateurs qui ont participé avec les équipes sportives pendant la saison 2013-2014.

Lors de cette soirée, nous profiterons de l’occasion pour reconnaître les efforts scolaires, les exploits individuels et d’équipes, de même que l’engagement des athlètes envers leur équipe respective.

De plus, plusieurs prix seront remis lors de la soirée, tels que :

  • Prix d’équipe – Coyotes
  • Prix de mérite – Coyotes
  • Entraîneur de l’année – Coyotes
  • Athlètes de l’année – Coyotes
  • Prix OCAA/ACSC

Le Gala de cette année prévoit accueillir plus de 70 personnes lors de la soirée. Ce sera un bel événement pour tous.

‐30‐

Renseignements :
Talia Falco
Coordonnatrice des communications et du marketing
Association étudiante de La Cité
613 742-2493, poste 2809
tfalco@lacitec.on.ca

 

Publié le: 11 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale | Commentaires fermés

Ottawa, le 10 avril 2014


Le gouvernement doit introduire des programmes collégiaux de trois ans menant à un grade 

Lise Bourgeois, présidente de La Cité collégiale

Lise Bourgeois, présidente
La Cité, le collège d’arts appliqués et de technologie

 

 

Actuellement, beaucoup de chercheurs d’emploi n’ont pas la capacité d’occuper les postes à pourvoir, parce qu’ils n’ont pas la qualification demandée et les compétences avancées qui sont exigées. Le Conference Board du Canada a estimé que l’inadéquation des compétences coûte annuellement à l’Ontario plus de 24,3 milliards de dollars en perte d’activité économique. L’Ontario tente de résoudre le problème de l’inadéquation des compétences, il est important de pouvoir fournir une gamme plus étendue de programmes axés sur une carrière et menant à un grade.

L’Ontario se doit de relever un tel défi. Le gouvernement doit élaborer, en collaboration avec les entreprises et les éducateurs, une stratégie globale pour aider un plus grand nombre de personnes – de jeunes, surtout – à trouver un emploi valorisant. Il faut mettre davantage l’accent sur une formation supérieure axée sur les carrières, ce qui comprend la mise en place de nouvelles mesures destinées à aider plus d’étudiantes et étudiants à suivre une combinaison d’études collégiales et universitaires. Parallèlement, des réformes sont nécessaires pour rendre les études collégiales plus attrayantes auprès d’un plus grand nombre d’étudiantes et étudiants et de parents.

L’une des mesures les plus importantes que peut adopter l’Ontario est de permettre enfin aux collèges d’offrir des programmes de trois ans menant à un grade dans certains domaines professionnels spécifiques. La situation actuelle en Ontario est très inhabituelle. Dans la plupart des pays membres de l’OCDE, les finissants de programmes postsecondaires de trois ans – y compris ceux axés sur les carrières – se voient conférer un grade.

Toutefois, tel n’est pas le cas dans notre province. Alors que certains offrent des programmes de quatre ans menant à un grade, les collèges se voient contraints à conférer un diplôme aux finissants de leurs programmes de trois ans.

Cette situation doit changer. De plus en plus d’employeurs recherchent des diplômés postsecondaires détenant un grade et dotés des compétences et des qualifications avancées qui leur permettront d’être immédiatement fonctionnels dans certaines carrières. Parallèlement, plusieurs étudiantes et étudiants sont intéressés par des études postsecondaires appliquées menant à un grade. En outre, les diplômés de la plupart des programmes collégiaux de trois ans méritent pleinement d’obtenir un grade.

Dans plusieurs cas, les programmes collégiaux de trois ans se conforment déjà aux normes provinciales et internationales d’études sanctionnées par un baccalauréat. Ainsi, les étudiantes et étudiants qui terminent de tels programmes devraient se voir décerner un titre qui reconnaît leurs réalisations à leur juste valeur et leur permet de livrer une concurrence plus efficace en vue d’une carrière enrichissante.

Le gouvernement n’est pas sans ignorer l’efficacité des programmes collégiaux menant à un grade. En effet, une étude indépendante – entreprise au nom du gouvernement – des programmes collégiaux de quatre ans menant à un grade a révélé que les collèges livrent avec succès de tels programmes axés sur les carrières et lesquels ne sont pas offerts par les universités. En plus d’introduire des programmes de trois ans menant à un grade, le gouvernement devrait également étendre la gamme de programmes collégiaux de quatre ans sanctionnés par un grade.

De plus en plus d’étudiantes et étudiants reconnaissent déjà la valeur des programmes axés sur les carrières dans l’économie d’aujourd’hui. À preuve, les inscriptions collégiales n’ont jamais été aussi élevées. Qui plus est, le nombre de diplômés universitaires qui s’inscrivent à des études collégiales s’est accru de plus de 40 pour cent au cours des cinq dernières années.

Le gouvernement provincial doit tirer parti de ce succès. Le fait d’étendre la gamme de programmes collégiaux sanctionnés par un grade permettra aux collèges d’attirer encore plus d’étudiantes et étudiants et de produire davantage de diplômés. Ainsi, l’Ontario disposera d’une main-d’œuvre plus qualifiée et d’un plus grand nombre d’employés qui obtiennent un travail enrichissant.

Nous croyons que l’heure est venue de rehausser l’éducation postsecondaire en Ontario au niveau international, en proposant une gamme plus importante de programmes collégiaux menant à un grade.

 

Publié le: 10 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale, Nouvelle | Commentaires fermés

Un jeune homme déguisé en lapin pose dans la cafétériat de La CitéLe printemps approche et Jeannot, le lapin de Pâques de l’ASSO, est sorti de son terrier. Pour les prochains jours, le lapin gambadera sur le campus et y laissera derrière lui des cocos-surprise. Miraculeusement, l’un des cocos renfermera un prix de 100 $ !

Qui sera assez chanceux pour trouver où Jeannot aura caché le coco gagnant ?

Vous pouvez suivre l’histoire de Jeannot de l’ASSO sur la page Facebook de l’Association étudiante de La Cité ou en suivant le mot clique #JeannotdelASSO.

Publié le: 8 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale | Commentaires fermés

Pour plusieurs passionnés de la chanson, chanter sur la même scène que Céline Dion est un rêve sans pareil. C’est ce rêve que la chorale de l’école élémentaire catholique d’Orléans Reine-Des-Bois tente de réaliser.

Le concours au profit de la Fondation de l’hôpital Sainte-Justine « Chantez pour Sainte-Justine avec Céline Dion » permettra à l’une des chorales participantes d’obtenir l’une de 25 bourses de 1 000 $ en argent ou le privilège de partager la scène avec Céline Dion.

Si, dans le cadre du concours, le « Coeur de Reine-Des-Bois » remporte une bourse de 1 000 $, le groupe s’engage à remettre l’argent au CHEO.

Comment puis-je encourager le « Coeur de Reine-Des-Bois »?

Les votes reçus sur les pages de participations détermineront les gagnants. Chaque vote coûte 5 $. Cliquez ici pour visionner la vidéo et voter.

Bonne chance aux élèves, ainsi qu’au personnel de l’école.

 

Publié le: 7 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale | Commentaires fermés

Le 11 mars dernier, les étudiants de 3e année du programme Technologie de l’information – sécurité informatique ont eu l’occasion de visiter l’entreprise Avaya et de rencontrer deux de leurs leaders en matière de réseautique : Jean Turgeon (VP, Worldwide Solutions Engineering) et Dean Frohwerk (Technical Architect WW Solutions Engineering et Olympic Architecture Solution Leader).

Un groupe de dix étudiants en Technologie de l’information – sécurité informatique posent dans une salle de serveur avec chef technologique de las compagnie Avaya

Avaya a été le partenaire officiel des deux derniers jeux Olympiques d’hiver (Vancouver et Sochi) et les visiteurs de La Cité ont pu voir les technologies qui furent déployées pour faire de ces Jeux les plus « branchés » de tous les temps.

Avec près de 40 000 usagers et 120 000 périphériques réseau (IPTV, VoIP, mobile) à Sochi,  comment Avaya a-t-elle réussi à répondre aux besoins des usagers?  Pour faire comprendre son succès, M. Turgeon a présenté le Fabric Connect, une technologie de réseau virtualisé inventée ici à Ottawa, qui permettait à l’infrastructure de Sochi d’avoir un taux de récupération ultrarapide (20ms) en cas de panne. Cette technologie simplifie le déploiement et la configuration du réseau, tout en permettant une agilité impressionnante lors des ajouts ou des modifications.

Selon Rémi Barrette, un étudiant, « la visite chez Avaya a été non seulement enrichissante, mais elle nous a également rappelé fermement que notre domaine d’étude est en constante évolution ».

D’ici quelques semaines, La Cité envisage d’établir un partenariat avec Avaya afin de pouvoir exposer ses élèves à ces nouvelles technologies importantes, et de mieux les outiller pour le marché du travail. (Lire la suite…)

Publié le: 3 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale | Commentaires fermés

La Cité vient de conclure une entente avec l’Université Laval qui ouvre encore plus grande la porte à des études universitaires pour ses diplômés en Technologie du génie informatique.

En effet, après leurs trois années d’études en génie informatique au Collège, nos finissants peuvent poursuivre leurs études en s’inscrivant au baccalauréat en informatique, qu’ils pourront compléter en deux ans.

En bref, l’entente prévoit :

  • l’admission des diplômés en Technologie du génie informatique au baccalauréat en informatique de l’Université Laval;
  • une reconnaissance d’équivalence de 27 crédits pour les finissants de La Cité;
  • la possibilité, pour les étudiants, de terminer le bac en 6 sessions consécutives (dont deux stages pendant les sessions d’été).

Selon Patrice Supper, directeur de l’Institut de la technologie à La Cité, l’entente offre plus d’options de carrière aux étudiants du Collège, qui peuvent d’ailleurs profiter d’une charge de cours allégée au bac grâce aux cours crédités.

Dans le cadre du programme de Technologie du génie informatique, les étudiants apprennent à concevoir et à configurer une architecture informatique et à en analyser et à en programmer les logiciels. Ils font l’étude de nombreux langages spécialisés du (Lire la suite…)

Publié le: 2 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale | Commentaires fermés

Pour tous le mois d’avril, le Centre d’esthétique de La Cité offre 50 % de rabais sur le prix régulier des épilations à la cire. 

Il est à noter que les épilations des sourcils et de la lèvre supérieure sont offertes à prix fixe de seulement 5 $.

Veuillez consulter la liste détaillée de soins esthétiques offerts à prix très compétitifs.

Pour rendez-vous : 613 742-2483, poste 2317

Une femme recoit un massage facial. Deux mains sont posés contre son visage.


À propos du Centre d’esthétique

Sous la supervision d’esthéticiennes-professeures chevronnées, les étudiantes en Technique d’esthétique et Cosmétologie prodiguent une gamme de soins complets et professionnels. Les étudiantes sont formées afin d’offrir des conseils en matière de produits cosmétiques haut de gamme, comme Sothys, Matis, Guinot et Aquafolia. Les équipements du Centre d’esthétique sont à la fine pointe de la haute technologie et permettent aux étudiants d’être au diapason de l’industrie.

Heures d’ouverture :

Lundi : de 16 h à 18 h
Mercredi : de 17 h à 20 h
Jeudi : de 12 h à 17 h

Pièce : G2040

 

 

Publié le: 2 avril 2014 par maforti dans la catégorie La Cité collégiale | Commentaires fermés